Prédictions et ce qu’il faudra regarder demain

La campagne est finie !

Plus de sondages, et les candidats et candidates n’ont plus le droit de s’exprimer jusqu’à la publication des premières estimations, demain à 20h. Il est donc temps de se risquer au jeu des prédictions issues de ce que les dernières enquêtes d’opinion nous disent.

Les Prédictions

Le Rassemblement National (RN) : 85 % de chances d’être premier.

Le RN a une excellente dynamique de fin de campagne, et les sondages le mettent entre 22.9 et 26.5 % des voix, loin devant son rival : LREM.

La République En Marche (LREM) : 15 % de chances d’être premier, très probable second.

Avec 21 à 24.5 % des intentions de vote, et une fin de campagne inefficace, la question concernant le parti présidentiel n’est plus tant qui arrivera premier, mais quel sera l’écart avec le RN.

Les Républicains (LR) : + de 95 % de chances d’être troisième.

D’après les sondages, et malgré une fin de campagne qui n’a pas remplie toutes les promesses du mois d’avril (où la liste de droite semblait capable d’accrocher les 15 %), LR devrait récolter entre 11.5 et 14.3 % des voix.

La France Insoumise (LFI) et Europe Écologie Les Verts (EELV) : pile ou face pour la tête de la gauche et la quatrième place.

En effet, LFI aurait entre 7.1 et 9.4 % des suffrages, là où EELV en aurait entre 7.2 et 9.5 %. La dynamique des derniers jours était du côté d’EELV, mais c’est bien tout ce que l’on peut dire.

Le Parti Socialiste : 50 % de chances d’avoir des députés, la sixième place quasi garantie.

Ayant oscillé autour de 5 % des intentions durant tout le mois dernier, il n’est pas surprenant de retrouver le PS au bord du précipice, sans savoir de quoi demain sera fait. Il recueillera, d’après les sondages, entre 4.3 et 6.1 % des voix.

Les autres listes : Qui atteindra les 3 % des voix ?

C’est le seuil qui permet le remboursement des frais de campagne. Debout La France (DLF), le Parti Communiste (PCF), et Générations peuvent franchir cette barre, mais ont très peu de chances d’avoir des députés. Toutes les autres listes sont vraisemblablement condamnées à faire de la figuration.

Le graphique qui résume tous les chiffres, ainsi que les marges d’erreur !

La marge d’erreur est donnée par ces deux nombres : en blanc, le score le plus faible, et en noir, le score atteignable le plus élevé. A noter que ces marges d’erreur forment ce qui s’appelle l’intervalle de confiance à 95 %, ce qui signifie que le score de chaque liste à 95 % de chances de se trouver dans cet intervalle. La possibilité existe toujours que les sondages se trompent.

Que regarder demain ?

La participation

Ce sera le premier chiffre disponible, et ce sera aussi l’un des plus importants de la soirée, celui qui devrait annoncer les résultats du haut du tableau.

En effet, l’électorat de LREM étant sociologiquement plus prompt à voter (car composé de classes sociales plus aisées, urbaines, et plus âgées que la moyenne nationale), une participation faible l’avantage.

En revanche, une participation relativement forte (autour de 45 %), comme les sondages la prédisent ces derniers jours, serait la meilleure arme des oppositions au président de la République, et plus particulièrement le RN. Les appels, multiples, à faire de cette élection un référendum pour ou contre le chef de l’État pourraient amener une partie de la population, qui aurait pu s’abstenir, à venir participer et en votant contre LREM, faisant profiter le RN du vote utile, pour la première fois de son histoire.

Il faut également noter que la poussée du RN ces derniers jours coïncide avec une poussée de la participation dans les sondages, montrant à nouveau que les deux semblent liés.

L’écart entre les deux premiers

C’est certainement ce qui sera le plus commenté sur les plateaux télé, ainsi que les réseaux sociaux. Non seulement la victoire de l’une ou l’autre liste, mais également son ampleur.

Le Parti Socialiste exclu du Parlement Européen ?

Là aussi, ce sera un score longuement commenté. La véritable question étant : jusqu’où le PS peut-il descendre ?

Qui l’emportera à gauche ?

LFI ou EELV ? La liste qui terminera devant sera surement en position de force pour provoquer l’union de la gauche ensuite, même si cela paraît extrêmement compliqué, pour n’importe qui, de réussir cette tâche herculéenne.

Le niveau de chaque bloc

C’est probablement quelque chose qui ne sera pas vraiment regardé, mais il sera intéressant de regarder le score global de la gauche, et comment elle résiste aux assauts de LREM, du RN, et de ses propres divisions.

Combien de sièges pour chaque liste ?

Je vous renvoie à cet article, toujours à jour, qui montre le contingent le plus probable des députés européens qui représenteront la France.

Les sondages ont-ils eu raison ?

S’ils ont eu raison, on a parlera pratiquement pas. S’ils ont eu tort, alors les commentateurs n’arrêteront jamais d’en parler. Il y aura un article pour décrypter tout cela lundi, sur 51pourcent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s